News

"Covid 19 et les sans abris » de Simonne Herrmann, chirurgien urgentiste à St Thomas’s Hospital

Sr Simone Herrmann travaille comme médecin urgentiste aux urgences de l'hôpital St Thomas, le centre de traitement COVID19 pour le centre et le sud de Londres. Son service des urgences reçoit encore un grand nombre de personnes dormant dans la rue, principalement le soir et pendant la nuit, lorsque tous les services d'assistance sont fermés. Si les patients se portaient trop bien pour une admission, ils devaient inévitablement être renvoyés dans la rue, ce qui mettait le personnel très mal à l'aise. Depuis le début du mois de mai, une nouvelle coopération existe pour les patients sans-abri présentant les symptômes d'une infection COVID-19 et qui n'ont pas besoin d'être hospitalisés : Les urgences peuvent désormais orienter directement ces patients vers COVID Care, un nouveau centre de soins dans un hôtel vide, géré par MSF ("Médecins sans frontières") et l'hôpital de l'UCL.  Les autres patients sans domicile fixe peuvent recevoir un simple téléphone portable lorsqu'ils se rendent aux urgences en dehors des heures de travail, de sorte que l'équipe des sans-abri de l'hôpital puisse plus facilement les suivre le lendemain et les orienter vers les autorités locales pour un logement temporaire. Sœur Simone estime que "les relations humaines sont devenues si précieuses lorsqu'on conseille la distanciation sociale et que de nombreuses portes sont fermées pour ces personnes". Mais les urgences restent ouvertes 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, non seulement pour les problèmes médicaux, mais aussi pour un mot d'amitié ou une simple tasse de thé et un sandwich".

Alors que la pandémie se propage dans tout le pays, elle révèle la grande inégalité sociale qui existe depuis longtemps dans notre société. Les moins privilégiés sont les plus durement touchés et ceux qui étaient déjà en difficulté au début se posent des questions encore plus pressantes pendant un confinement prolongé : Où puis-je trouver de la nourriture ?  Où puis-je trouver un abri, un lieu sûr ou pour dormir ? Pourrai-je avoir accès à une aide médicale ? En plus de fournir un soutien urgent, les Medical Mission Sisters défendent les personnes que nous servons et participent à des campagnes aux côtés d'autres organisations caritatives pour un droit au logement, à un congé de séjour ou à un accès sûr à l'aide médicale. Nous ne pouvons pas revenir aux mêmes structures sociales et économiques injustes, mais nous devons construire une société où tous peuvent vivre en paix et en sécurité.

Lire la suite

Rencontre avec le Président de l’association « Les Femmes Invisibles » le 16 octobre 2019

www.lesfemmesinvisibles.fr

L'invisibilité n'est pas que dans les films de superhéros. Les femmes sans abris en sont victimes pour se protéger de la rue. Elles en perdent leur dignité, et celle de leurs enfants. 

2 sans abris sur 5 sont des femmes - 28% ont des enfants - 45 mortes dans nos rues chaque année.

Des nouveaux soutiens

Le gouvernement d'Ecosse a confirmé son soutien à l'association et au prix Agnes McLaren

L'Université d'Edinburgh a également manifesté un plein soutien pour notre action